top of page
  • Photo du rédacteurMe Leclercq

Harcèlement moral au travail : comment réagir ?

Dernière mise à jour : 17 nov. 2023

Critiques constantes, isolement, insultes, manipulation, menaces, humiliations publiques,… Le harcèlement moral peut prendre de nombreuses formes et être plus ou moins grave. Les victimes en subissent souvent les conséquences : anxiété, troubles du sommeil, baisse de leur estime de soi,... Maître Leclercq, avocat spécialisé à Soumagne près de Liège, vous indique à quels signaux prêter attention et quelles mesures prendre en cas de harcèlement moral au travail.

Harcèlement moral travail Fléron Soumagne

Qu’est-ce qui caractérise le harcèlement moral ?

Le harcèlement moral regroupe souvent une succession d’actes répétés, de propos ou de gestes malveillants, qui vous affectent physiquement et/ou mentalement.


Lorsque ces critiques et attitudes sont volontairement nocives, dégradantes ou injurieuses et se répètent dans la durée, il est important d’agir rapidement. Le harcèlement moral peut en effet nuire aussi bien à votre travail qu’à votre santé physique et mentale et n’est pas acceptable.


Quelles mesures prendre en cas de harcèlement moral sur votre lieu de travail ?


Sortez de l’isolement et parlez-en

Il est possible, dans certains cas, d’en parler directement avec la personne qui vous harcèle pour régler le conflit calmement. Si vous craignez d’en parler avec cette personne, que la situation est déjà trop grave ou que rien ne change, faites part de votre situation autour de vous : à un ou plusieurs collègue(s) de confiance, à un supérieur hiérarchique, aux ressources humaines... Dans tous les cas, il est important de ne pas rester seul(e) face à cette situation et de communiquer sans tarder.


Rassemblez les preuves et les témoins

Vous pouvez aussi collecter des preuves si vous en avez : témoignages de collègues ou anciens collègues, e-mails, notes internes, enregistrements vocaux,… Ces preuves permettent d’appuyer vos propos et de déclarer officiellement la situation. Vous pouvez ensuite présenter à votre employeur ou au responsable RH tout ce qui révèle le comportement anormal de votre ou vos harceleur(s) et demander une prise de mesures ou une sanction.


Alertez le syndicat ou un inspecteur

Il est possible que rien ne change en parlant de cette situation avec votre harceleur ou vos collègues. Déclarer la situation à votre supérieur hiérarchique avec des preuves n’a rien donné non plus ? Si votre entreprise dispose d’un syndicat, demandez alors le soutien des représentants du personnel : ils peuvent prendre des mesures pour alerter l’employeur et le pousser à agir.

Vous pouvez aussi avertir un inspecteur du travail par courrier recommandé ou par téléphone pour qu’il mène une enquête en interne et prenne les sanctions adaptées à la situation. L’inspecteur peut aller jusqu’à demander un licenciement pour faute grave à votre employeur.


Demandez conseil à un avocat spécialisé

Si aucune des solutions précédentes n’aboutit ou que votre cas concerne par exemple la direction de votre entreprise, faites appel sans tarder à un avocat de confiance. Un avocat connait les réglementations en vigueur concernant le harcèlement et la discrimination. Il peut vous aider à comprendre vos droits en tant que victime et à déterminer si le comportement en question constitue réellement du harcèlement moral et si vous pouvez obtenir réparation.



Contactez Maître Leclercq, avocat spécialisé en droit civilà Soumagne en province de Liège, pour bénéficier de conseils et d’un accompagnement professionnel.

14 vues0 commentaire
bottom of page